Phuket – la folie de Patong Beach!

 

Les choses sérieuses commencent!

Day 6:

Direction Phuket et l’effervescence de Patong Beach. Le Burasari Ressort est situé en plein coeur des animations sans pour autant subir les contraintes du bruit de la rue. Sur la grande plage on se sent tout petit avec l’immense océan posé calmement devant. Impossible de ne pas penser aux images du Tsunami qui a ravagé la côte, malgré que tout soit reconstruit. Je me dirige vers LA fameuse rue de Patong remplie de bars atypiques, de danseuses de pole-dance, de Lady-boy en tenue de Carnaval, de touristes et de boutiques. Ici les tuk-tuk sont tunés de néons et de basses comme des discothèques. Il y a du monde partout! Des boutiques de massage, de tatoo, des tailleurs, on croise les livreurs du Mc Do avec leur sac à dos carré. Le retour à la civilisation est assez brutal après Koh Phangan. Surprise, je tombe sur un Hard Rock Café et bien que je sois en Thaïlande et qu’il faudrait manger local, je ne résiste pas à un bon gros burger. Pour « bien » digérer direction le fameux ping-pong show. Ames sensibles s’abstenir! Il faut le voir pour le croire en tous cas…

Day 7:

Un lundi des plus incroyables de ma vie je pense! Commencer la journée en allant voir des tigres au Tiger Kingdom, c’est juste dingue! On commence par les « smallest », à peine plus grands qu’un chat mais au comportement similaire, on en oublierait presque que c’est un animal sauvage. Puis c’est au tour des « small » qui ont déjà une bonne taille, on voit les mediums à travers les grilles et on se demande à quoi vont ressembler les « BIG ».  Enfin on arrive aux choses sérieuses, il est temps à présent de rentrer dans l’enclos des BIG CAT. J’essaye de contrôler mon poul pour ne pas trahir mes émotions, ces peluches là ressentent la peur et je n’ai pas envie de finir en croquettes. Une fois proche des tigres, toute angoisse disparaît, et l’animal impose un véritable respect, les poils sont durs, loin de la douceur de mon chat Njut, les moustaches sont énormes, et le plus impressionnant, leurs pattes, lourdes et puissantes. Il ne faudrait pas que ce chat là me prenne pour sa souris. J’ai eu la chance de les voir jouer ensemble, embêter les uns les autres, tester les dresseurs et plonger dans la piscine.

Pour rester dans les émotions fortes, après une heure de route on se retrouve dans la jungle dans une réserve d’éléphants. Seule touriste j’ai pu voir les singes qui récoltent les noix de coco, leur technique est stupéfiante, ils sont vraiment très malins. Après avoir donné des bananes aux baby éléphants qui font les fous fous, c’est partit pour une heure de balade dans la jungle avec un éléphant de 30 ans, qui passe son temps à manger et à chercher des trucs au sol avec sa trompe. On croise d’autres éléphants en liberté et des fermes agricoles. Et puis j’ai du mal à réaliser où je suis.  Le soleil se couche au même moment sur la jungle verdoyante, je suis assise sur le cou de « Dumbo » qui me souffle dessus avec sa trompe. Sa peau épaisse, ses poils durs, ses grosses pattes, sa trompe baladeuse et ses tous petits yeux, on sent qu’on a en face un animal fort et intelligent.

Retour sur Patong pour le dîner dans un « restaurant » en plein air avec les locaux, un chanteur thaï interprète des tubes internationaux. C’est l’heure de mettre au défi mon estomac en mangeant les grillades de la rue, et c’est un véritable délice!

  • Comments ( 0 )

  • Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

TOP